Visite du jardin et de la propriété de M. le comte de Florian, propriétaire à Ville-Saint-Jacques, près Montereau. M. Alexandre Paupardin, jardinier.

Le dix-neuf août [1880], le comité de visite s'est transporté chez M. le comte de Florian, sur la demande de M. Paupardin. L'examen auquel nous nous sommes livrés nous a permis de constater en entrant dans le potager des poiriers en forme de vase, élevés d'un mètre, sur tige, âgés de vingt-cinq à trente ans, sur franc, très bien formés, bien garnis de branches fruitières, mais complètement détruits par le dernier hiver. À la suite se trouvent des pommiers en palmettes, âgés de quinze à vingt ans, également détruits par la gelée. Toujours dans les allées de traverse, des pyramides hautes de six mètres, très bien formées, de différents âges ; le long des murs, à l'est, à l'ouest, au nord, des palmettes simples et doubles à branches verticales et opposées, très bien conduites et de tout âge. Les sujets placés au nord sont assez bien conservés, mais ceux des autres expositions ont été gelés.

Au sud se trouve un espalier de vigne en cordons de huit mètres de haut, qui nous a paru devoir être d'un produit hors ligne ; mais hélas ! il n'y a plus que la trace de cet intelligent travail.

Cent soixante mètres de mur en longueur, sur cent vingt mètres en largeur, garnis sur les quatre faces, sont le travail d'arboriculture qui fait le plus grand honneur à notre collègue.

La culture potagère se trouve répartie comme suit : plusieurs planches de céleri plein-blanc à grosses côtes, très beau, des céleris raves, bien venants, des haricots à feuilles gaufrées en plusieurs saisons, en grains et en filets, et d'autres appelés à se succéder jusque dans le mois de novembre. Plusieurs planches de carottes courtes à châssis et de Hollande en produit ; neuf cents choux-fleurs pour produit d'automne et d'hiver, bien cultivés ; plusieurs planches de fraisiers des quatre saisons, donnant quelques produits d'arrière-saison ; plusieurs planches d'épinards monstrueux de Viroflay en plusieurs saisons, différentes saisons de laitue des variétés palatines et brunes d'été, différentes saisons de chicorée de Meaux et fine d'été, scarole verte maraîchère d'une très bonne culture. Plusieurs saisons de poireaux gros de Rouen et monstrueux de Carentan ; plusieurs planches de choux de Milan hâtifs, très francs. Cent cardons de tours très beaux, plusieurs planches de mâches pour l'hiver, plusieurs couches de melon, fond jaune de Sicile et d'Égypte, en produit ; plusieurs planches de semis d'oignons blancs de Paris et hâtifs de Vaugirard ; plusieurs saisons de choux fraise de veau à grosses côtes et choux de Vaugirard, Milan, de Norvège.

Quatre ares de potirons rouge vif d'Étampes, très beaux, plusieurs planches de pois nains, fin de saison, plusieurs planches de choux de Bruxelles en deux saisons, un carré d'artichauts, plusieurs planches en semis de choux d'York et un beau porte-graines, une planche de patates, des navets et tétragone.

Cette culture potagère prime par la diversité et la beauté des produits.

Soixante-dix variétés de pommes de terre et une couche de champignons, en plein produit, et quantité de légumes secs pour l'hiver. Dans le potager se trouve une serre adossée ; divisée en trois compartiments, serre chaude et tempérée, un compartiment chaud pour grandes plantes. Dans cette serre, il existe une collection de coleus de cinquante-cinq variétés en bonnes plantes, bien cultivées, quarante variétés de caladiums du Brésil, vingt variétés d'achimènes, plusieurs plantes fortes, telles que alsofilla, australis, artocarpus, elegantifolius, sanchesia, nobilis ; plusieurs variétés d'adiantum, des formium tenan, une collection de bégonias à feuillage, des draceana en plusieurs variétés, des ficus, curculigo, latania, pandanus vietchii enturium, magnificum, billergia ficus parcellii, diffenbachias et quantité d'autres plantes.

Sur les plates-bandes du potager, notre collègue cultive des glaïeuls de semis en collection ; des zénias, trente-cinq variétés de dahlias, une collection de zonales en deux cent vingt variétés, simples et double ; deux corbeilles de bégonias castanæfolias rosea et castanæfolias alba.

Devant le château, au sud, une corbeille de géraniums Paul Néron, deux corbeilles parallèles à dessins, d'une composée de géranium bijou, coleus verschaffelti, triomphe d'Alger, bordée de black douglas ; dans l'autre, le centre en nilson achirantès verschaffelti amélioré, bordé cinéraire maritime ; une autre corbeille composée au centre de bégonias lucida bordée de castanæfolias rosea ; à l'ouest, une corbeille de bégonias discolore, bordée de simperflorens et un groupe de ficus elastica ; une autre corbeille à dessins chinois composée de quatre variétés de coleus, deux variétés d'althernantera d'un très bon effet ; une corbeille de trente caladiums esculenteum, de toute beauté ; à côté, une corbeille de bégonias scotiensis, bordée de bégonias simperflorens et floribunda rosea. Au nord, une autre corbeille en demi-cercle garnie de canna agerateum et géranium bijou ; au pied du château, cent pots de fuchsias en fortes plantes, de cinquante-cinq variétés très bien cultivées ; en face, une immense corbeille de géranium zonale Paul Néron bordée d'achirantès lindenii et verschaffelti. Sur le côté est une plate-bande de zonales variés ; à l'est, une corbeille à dessin en guirlandes garnie de géranium bijou ; quatre variétés de coleus, géranium lady plymont et miétriss proloc très bien réussi. Une autre corbeille mosaïque en feston avec couronne, blason et initiales des maîtres, composée de sedeum, pyrèthres, quatre variétés d'althernantera et echeveria glaca, deux variétés de coleus et archirantès wallisii. La culture floréale est composée de seize corbeilles non compris les plates-bandes du potager garnies de plantes formant ensemble douze mille plantes.

Toutes les cultures soumises à l'appréciation du comité attestent les soins assidus et les connaissances horticoles que notre collègue possède, toutes les plantes se succèdent très bien. La culture potagère surtout est remarquable et bien suivie. À La Brosse comme ailleurs, nous ne saurions trop engager le jardinier à donner plus d'extension à la culture des plantes à feuillage, pour tête de corbeille, et des plantes isolées ou en groupe à grand effet pour le paysage. Ces cultures, trop souvent négligées, sont cependant le côté pittoresque des grandes propriétés.

Le comité adresse ses sincères félicitations à Monsieur Alexandre Paupardin pour la bonne tenue de ses cultures et l'intelligence avec laquelle il collectionne toutes ses plantes, fleurs, fruits et légumes.

À la majorité relative, nous vous proposons de lui accorder une médaille d'or grand module, comme récompense bien méritée.

Le rapporteur,

LAMIRAL.

[Société d'horticulture des arrondissements de Melun & Fontainebleau, 36e bulletin, IVe trimestre de l'année 1880 ; Archives départementales de Seine-et-Marne, REV149]