Battue et chasse aux loups
[Il n'y a déjà plus de loups à Ville-Saint-Jacques !]


10 pluviose an 5 [29 janvier 1797]

Vû l'arrêté du Dép[artemen]t du 26 nivose dernier [15 janvier 1797] qui indique au 17 du courant [5 février 1797] une battue et chasse générale dans l'étendue du département pour la destruction des loups et envoye une livre de poudre pour être distribuée à cet effet dans le canton de Montereau,

Sur quoi, considérant que dans le canton les seules communes de Courcelles, Dormelles, Esmans, La Brosse-Montceaux, La Grand'Paroisse, Laval, Forges et Salins sont exposées aux loups par la proximité des bois, arrête qu'il sera délivré deux onces de poudre à chacune de ces communes pour être distribuées aux personnes en état de l'employer utilement et sans abus par les agen[t]s respectifs, lesquels leur prescriront lad[ite] battue et chasse aux loups pour led[it] jour dix-sept du présent mois, et les engageront à se concerter à cet effet entre communes voisines.

[Délibérations de l'Assemblée du canton de Montereau ; Archives départementales de Seine-et-Marne, L.1429, folio 61]