Sainte Claire d'Assise

Latin : Clara ;
Italien : Chiara ;
Espagnol : Clara ;
Anglais : Clare ;
Allemand : Klara.

Fondatrice de l'ordre des Clarisses. 1194-1253. Canonisée en 1255. Fête le 11 août.



Vie et légende

Claire est née à Assise d'une famille noble. À dix huit ans, elle entend prêcher saint François, décide de le rejoindre à la Portioncule, à Assise, et y prend l'habit de nonne. Elle est formée à la vie religieuse dans deux monastères bénédictins. François lui ouvre une petite maison proche de l'église de Saint-Damien, à Assise, qu'il a restaurée. La communauté dont elle devient l'abbesse en 1215 comprend la mère de Claire et deux de ses sœurs. L'austérité de vie pratiquée par elle a été confirmée par un Privilège de pauvreté, délivré par le pape Grégoire IX. Claire n'a jamais quitté son monastère d'Assise, où elle s'efforce d'appliquer l'idéal de vie formulé par saint François. Les différentes maladies dont elle souffre durant près de trente ans ne l'empêchent pas de se dévouer sans partage à ses religieuses. À deux reprises, Assise faillit être saccagée par les soldats de l'empereur Frédéric II, parmi lesquels se trouvent un certain nombre de Sarrasins. Claire est malade : on la porte sur le rempart de la ville ; armée d'un seul ostensoir, elle met l'ennemi en fuite. Elle a été canonisée deux ans après sa mort, en 1255.

Claire est la patronne des brodeuses, mais aussi de la télévision : un jour qu'elle était trop malade pour quitter son lit, elle vit et entendit la messe de Noël - alors qu'elle se déroulait bien loin de là.

Pour en savoir plus (et mesurer les progrès de la science biographique !) :

Représentations

On la représente dans le costume des religieuses franciscaines, avec cordelière à trois noeuds. Au XVe siècle, elle porte parfois un manteau rayé de pénitente. Les scènes le plus souvent retenues sont : saint François lui coupe les cheveux et lui remet l'habit ; ses adieux à saint François ; le pape confirme son privilège ; elle met en fuite les Sarrasins armée d'un ostensoir (bas-relief en bois, église inférieure d'Assise, XVe siècle). Cimabue (fresques, basilique Sainte-Claire à Assise, XIIIe siècle) raconte les principaux épisodes de la vie de Claire, ainsi qu'un vitrail de l'église de Königsfeld, en Argovie (Suisse). Sainte Claire, dans une gloire d'anges, est couronnée par le Christ et la Vierge (partie supérieure du retable du couvent des Clarisses, XVe siècle, Nuremberg, musée national germanique).

Quelques exemples d'iconographie de sainte Claire

Attributs

Habit de Clarisse. Ostensoir. Croix surmontée d'un rameau d'olivier (amour de Claire pour le crucifix). Lis (peintres siennois et ombriens). Lampe à huile ou lanterne (patronne des aveugles).

Bibliographie

[G. Duchet-Suchaux, M. Pastoureau, La Bible et les saints, guide iconographique, Flammarion, 1994]



Retour à la "Petite litanie des saints"  |  Page d'accueil