Saint Félix de Valois



Anachorète. Cofondateur de l'Ordre de la Très Sainte Trinité et de la Rédemption des Captifs.

Fête le 20 novembre.

C'était un prince du sang qui, après avoir suivi son cousin le roi Louis VII à la croisade, vivait en ermite dans la forêt. Il reçut un jour la visite de Jean de Matha qui venait le prier de fonder avec lui un ordre« pour la rédemption des captifs ».

C'est alors que les deux hommes furent témoins de l'apparition d'un cerf portant une croix entre les bois, qui vint s'abreuver à une fontaine auprès d'eux.

Félix accepta et partit pour Rome avec Jean afin d'obtenir l'approbation pontificale. L'Ordre de la Très Sainte Trinité et de la Rédemption des Captifs est approuvé par Innocent III le 17 décembre 1198.

Philippe Auguste aida les Trinitaires à construire un monastère sur le lieu de l'apparition du cerf, à Cerfroid (actuellement commune de Brumetz, dans l'Aisne). La Maison de la Trinité de Cerfroid restera le Chef-d'ordre des Trinitaires jusqu'à la Révolution.

En fait, il semble aujourd'hui que ce soient les Mathurins de Paris qui aient « inventé » Félix de Valois au XVIIe siècle. Désireux de se donner comme fondateur, outre saint Jean de Matha, un prince royal de France, ils racontèrent que la bulle d'Urbain IV (mort en 1264) qui canonisait Félix avait été perdue ; Louis XIV intervint à Rome en faveur de son parent. Innocent XI le recanonisa et fixa sa fête au 20 novembre. Il entra dès lors au Martyrologe romain et y resta jusqu'à ce que Paul VI l'en fît sortir (1970).


Iconographie de saint Félix de Valois :
Retour à la "Petite litanie des saints"  |  Page d'accueil