Mathurin Henrio, dit Barrioz


 


Mathurin Henrio

Résistant breton, né à Tallen-Crane en Baud en 1929, décédé en 1944.

Mathurin Henrio est né le 16 avril 1929 à Tallen-Crane en Baud dans le Morbihan, fils de cultivateurs. Il est le plus jeune Compagnon de la Libération.

Si les circonstances de sa mort ont pu être vérifiées, son appartenance au Bureau Central de Renseignements et d'Action (BCRA) n'est pas réellement établie. Il existe bien un acte d'engagement aux Forces Françaises Combattantes, mais daté du 17 février 1944 ; or, Mathurin Henrio est mort le 10 février 1944.

Ce jour-là trois maquisards de la ferme de Poulmein près de Tallen sont arrêtés par une patrouille allemande accompagnée par un informateur.

Un des FFI abat les quatre hommes mais laisse tomber des papiers d'identité et des documents. Ceux-ci sont ramassés par un habitant de Baud qui charge un jeune homme de les rapporter à la ferme de Poulmein.

Le garçon rencontre en route Mathurin Henrio et, ensemble, ils restituent les documents.

Les maquisards demandent aux enfants de les aider à charger leur armement pour rejoindre un autre camp situé à 18 km.

Mais les Allemands arrivent ; les hommes réussissent à s'enfuir sauf deux d'entre eux, faits prisonniers, et un autre qui, blessé, est achevé à coup de crosse. Celui-ci, un fermier, devait mourir dans d'atroces souffrances.

Mathurin Henrio, interrogé par les Allemands sur la direction prise par les maquisards, refuse de répondre, il est abattu de deux balles dans la tête. Il avait 14 ans.

Il a été inhumé dans son village natal de Baud.

  • Compagnon de la Libération (décret du 20 novembre 1944)
  • Croix de Guerre 1939-45

Sources : le site Internet de l'Ordre de la Libération, www.ordredelaliberation.fr


Retour à "Saint Mathurin"  |  Retour à la "Petite litanie des saints"  |  Page d'accueil