Département
de la Corse
Arrondt de Sartène
Liste de Candidats pour les places de Juges Suppléants vacantes
aux Justices de Paix des Cantons de Levie et Bonifacio


Nos
d'ordre
Nature
de la place
vacante
Nom du fonctionnaire
à remplacer
Noms et prénoms
des
candidats
Leur
âge
Leur
profession
Leur
domicile
Observations
1
Juge suppléant
à la justice de
paix de Levie
Pietri Vincent,
démissionnaire
Peretti, Paul-Marie
38 ans
notaire
Levie
Nommé notaire le 28 août 1832, il exerce cette profession avec zèle et probité et jouit à juste titre de la confiance publique. À une moralité éprouvée il joint la capacité suffisante. Sa famille est des plus importantes du canton tant par sa fortune que par son influence et sa considération.
2
idem
idem
Peretti, Antoine Padoue
50 ans
Propriétaire
et Maire
idem
Officier en retraite, membre de la Légion d'honneur. Il a passé sa jeunesse sous les drapeaux de l'Armée française. rentré dans ses foyers, il a exercé les fonctions de Maire de sa commune et sa conduite administrative comme ses services militaires n'ont rien que d'honorable. Il se recommande plus par sa droiture et sa fermeté que par son instruction.
3
idem
idem
Peretti, Jean-Baptiste
45 ans
Propriétaire
idem
Moralité bonne, assez d'intelligence, quelqu'instruction, fortune médiocre./
1
Juge suppléant
à la justice de
paix de Bonifacio
Casella Nicolas,
décédé le 16 février 1838
Rocca, Antoine-Jean
33 ans
Propriétaire
Bonifacio
Il a fait de bonnes études et il a de l'instruction ; sa conduite est sage et régulière, ses habitudes paisibles. Se tenant en dehors de tout esprit de parti et de coterie et jouissant de l'estime de tous ses concitoyens. Il a l'esprit conciliant et il sait réunir la fermeté à l'aménité et à la douceur de caractère. Il appartient à une famille honnête dont la position sociale n'est pas cependant des plus avantageuses sous le rapport de la fortune.
2
idem
idem
Piras, François
52 ans
Commerçant
idem
Homme de sens et de probité. il jouit d'une estime et d'une considération si bien méritées qu'il est même respecté par l'envie quoiqu'elle l'ait vu s'élever par sa seule industrie au rang des plus riches du pays. Il a peu d'instruction, mais il rachète par beaucoup d'intelligence ce qui lui manque de connaissances acquises ; et personne mieux que lui ne saurait remplir le but des fonctions conciliatrices par l'ascendant heureux de l'homme de bien.
3
idem
idem
Musso, Thomas
38 ans
idem
idem
Bachelier ès lettres. Suffisamment instruit. Il a bonne conduite. Il appartient à une famille honnête, mais de peu d'influence et de fortune médiocre.

Fait au Parquet à Sartène, ce 2 mars 1838
Le Procureur du Roi
Raffaelli


[Archives Nationales, BB8 600]

Nos ancêtres corses  |  Page d'accueil