À Sa Majesté
Louis-Philippe 1er, Roi des Français





Sire,






 
   Le soussigné Rocca (Antoine-Jean), 1er suppléant
faisant, par le décès du titulaire, l'intérim près la
justice de paix de la ville & canton de Bonifacio (Corse)
au pied de Votre trône, avec le plus profond respect,
a l'honneur d'exposer :
   Que dès le 1er novembre 1838, époque à laquelle
Votre Majesté a daigné l'appeler à remplir ces
fonctions, a toujours donné des preuves non équivoques
d'activité & de zèle ; qu'il y a environ un an, depuis
la dernière maladie du titulaire, que le service lui
est entièrement confié ; qu'enfin, par des pièces
authentiques envoyées au ministère de la Justice, il
justifie de dix ans de collège & de tous les grades
universitaires jusqu'au doctorat.
   Nul des postulans, Sire, ne peut produire des
titres aussi justes pour mériter cette place aujourd'hui
vacante, mais il redoute des protecteurs quelquefois
trop zélés aux dépens du mérite.
   Il a cependant le bonheur, Sire, d'être au
nombre de ces créatures qui reconnaissent leur
principe dans les bienfaits de Votre Majesté ;
sera-t-il donc écrasé au milieu d'une lutte tendant
à soutenir des candidats qui n'ont d'autre garantie
que celle d'être protégés ?
   L'œuvre déjà commencée réclame son entière
exécution. Un seul regard, Sire, regard de père
& protecteur puissant de ceux qui sont sans
appui pour prévenir cette lutte & sa défaite.
   À ce trait de justice & de bienfaisance, Sire,
trois mille cris de joie vont retentir dans
tout le pays ; une infinité de bénédictions
vont pleuvoir sur la tête couronnée du Monarque
par qui la France a été régénérée.
   L'humble exposant, Sire, prosterné au pied
de Votre trône, le cœur plein d'une extrême
confiance dans la générosité magnanime de
son Souverain, ose attendre cette récompense
& se dit avec une très-grande soumission & un
entier dévouement



De Votre Majesté,



Sire,




 

Bonifacio, le 13 décembre 1842

Le très-humble & très-obéissant serviteur
& sujet très-fidelle

Dr.A.G.Rocca




[Archives Nationales, BB8 695]


Le même document en version "calligraphique" (si vous disposez de la police English 157 BT)
Nos ancêtres corses  |  Page d'accueil